Témoignage Rachel

Bonjour Mr Batt En février 2020 j’ai souffert d’une très grosse bronchite avec fièvre, fatigue et toux persistante. Le 1er week-end du confinement M. Batt, que je ne connaissais pas, m’a accueillie dans un petit groupe du soir par téléphone pour travailler sur le coronavirus. Au fur et à mesure des semaines, il a étendu son travail sur l’ensemble du corps. C’est ce qui m’a sûrement évité un mauvais diagnostic. Au mois de mai, après un frottis du col de l’utérus suivi d’une biopsie, à l’imagerie une zone atteinte a été détectée. Le résultat aux examens étant non concluant, l’ablation d’une partie du col est évitée et une simple surveillance avec nouveau frottis en février 2021 est préconisée. M. Batt travaille sur moi en présentiel une fois par semaine jusqu’à fin juillet et en groupe du soir. Ses paroles me permettent d’entrer en rémission. Un grand merci à ce personnage, si gai, patient, disponible, généreux… et d’une richesse culturelle digne d’une encyclopédie. Pour tout donner, il faut posséder un cœur immense, une très belle âme et une croyance indéfectible… lui le possède. Cordialement Merci! Rachel C

Témoignage de Patricia D.

Bonjour M. Roger vous trouverez ci-dessous mon témoignage : le virus du Covid-19 s\’est manifesté le 26 mars par une fièvre. J\’ai eu des essoufflements, des points dans la poitrine, une perte d\’odorat, de la fièvre, de la grosse fatigue et les quintes de toux à partir du 7ième jour. Un scanner prescrit par mon généraliste le dixième jour a confirmé une infection dans mes poumons de 10 à 20%. J\’ai alors contacté le lundi Roger qui m\’a été conseillé par ma sœur. Je participe depuis tous les soirs aux conférences de Roger afin de réparer mes cellules progressivement. Les séances sont adaptées en fonction du retour des patients. Les séances ont déjà soulagé une partie de mes problèmes. Je remercie Roger pour l\’attention portée à mon problème et aux autres personnes qu\’il aide aussi. Patricia D.

biopsie B.G.

En octobre 2017 suite à une biopsie de la prostate il a été détecte 2 tumeurs cancéreuses Gleason 6. L’urologue de Mulhouse me conseillait une prostatectomie à faire dans les 6 mois.
24 novembre 2017 Monsieur Roger Batt a commencé les séances  de Coaching pour plusieurs mois .
Courant 2018 j’ai consulté un autre urologue au CHU de Lyon qui ai refait faire un biopsie début 2019 dont les résultats se sont avérés négatifs.
Je suis suivi régulièrement depuis par cet urologue mesurant mon taux de PSA qui est resté stable autour de 6
Envoyé par B.G.

Témoignage de Cindy M.

Le mercredi 11 mars, je commence à tousser, dans la journée arrive la fièvre, les courbatures, une enormes fatigue. Je me dis, me voilà bonne pour une grippe, pour moi les courbatures ne sont pas un symptôme du coronavirus. Les jours suivant, je passe mon temps à dormir, au gré de la fièvre qui s\’en va et revient.
Le samedi 14 ma voisine me parle de Roger Batt, un coach* qui soigne un ami à elle et me donne son numéro. (Je précise que je n\’ai jamais vu, ni parlé à Roger). Je l\’appelle pour une séance.
Le lendemain dimanche 15, superbe je vais vraiment mieux, je profite de mon jardin. Roger m\’appelle avec bienveillance pour me demander des nouvelles et je lui dit tout le bien que je pense de sa séance, je me sens vraiment bien, j\’ai pu passer une bonne nuit de sommeil, malgré la toux et la fièvre. On décide ensemble d\’en rester là pour le moment.
Mercredi 18, j\’ai du mal à respirer, je suis essoufflée et je décide d aller chez le médecin, le verdict tombe, c\’est le coronavirus. Le taux d oxygène est faible, je reste à la maison pour me reposé. Là j\’appelle Roger pour l\’avertir et il me propose de mettre en place 2 séances par jour.
Jeudi 19 j\’ai la tête dans les choux, parler m’éssoufle. Le taux d oxygène reste faible, j\’ai Roger au téléphone 2 fois
Vendredi 20, mon médecin m\’appelle, c\’est pas la joie, un médecin du 15 m\’appelle, on décide de restez à la maison malgré tout. Mais dans l’après midi, je suis au plus mal, j\’appelle le 15, mais malheureusement au vu de la situation, je n\’ai pas de réponse, c\’est saturé. J\’appelle Roger.
Samedi 21, ma fièvre tombe progressivement.
Dimanche 22 l’oxygène remonte, la fièvre est partie définitivement.
Les jours qui suivent, mon état s’améliore, je reste malgré tout essoufflée et fatiguée. La toux persiste.
Mercredi 25 je retourne chez mon médecin qui me dit que le pire est derrière mois. Nous décidons avec Roger de passer à une séance par jour.
Dimanche 29, rechute, courbatures, manque d\’appétit, grosse fatigue. On intensifie les séances.
Lundi 30, ça va beaucoup mieux.
Samedi 4 la toux est partie définitivement, reste une légère fatigue.
Mercredi 8 (4 semaines après moi) mon mari tombe malade malheureusement. Il est immédiatement pris en charge par Roger et il va déjà beaucoup mieux. On continue les séances pour éviter d\’éventuels problèmes aux poumons.
Je dis merci à Roger, le pire est derrière nous.

*N.D.L.R: l’auteur avait utilisé le mot « magnétiseur » qui ne correspond pas correctement à la pratique de Roger BATT

Témoignage écrit par Juliette

Aie, Aie, Coronavirus, tu nous fais peur. Heureusement que j’ai la possibilité de te vaincre sans médicament. Mercredi, je me sent vraiment flagada, mal à la tête, mal au ventre, les jambes en coton, envie de retourner au lit, mais le devoir m’appelle. Je fais le minimum, et je pense de suite à mon voisin avec qui j’étais en contact 3 jours avant. Personne ne pouvait savoir qu’il aura encore le virus, puisque son épouse l’a eu un mois avant. Comme on nous raconte que cela se passe dans les 10 jours, nous étions bien en dehors de la période. En plus son épouse va à merveille depuis 15 jours. Je prends donc le taureau par les cornes et appelle notre coach* Roger BATT. Vu les symptômes, il me fais une séance de suite par téléphone. Il me fais travailler ; les muqueuses du nez, les yeux dont le droit me parait sec, la trachée, la glande thyroïde et ainsi de suite. A la fin de la séance, je me suis endormie d’un bon sommeil réparateur. Lors de mon réveil, j’étais tellement bien, que je suis allé repiquer des géraniums. Prochaine séance du soir, pas grand effet. Jeudi pas encore trop bien. Séance de travail vers 17H ou il me demande de me reposer, mais au lieu de cela, je me sentais si bien que j’aurais pu arracher des arbres, comme on dit chez nous. Le soir séance par plateforme, celle-là me fait tellement de bien que je m’endors pour plusieurs heure de bon repos. Ainsi que vendredi et samedi. Je me sent actuellement bien et peux vaquer à mes occupations. Je vais encore continué ces séances sur son conseil, puisqu’elles me font du bien. Merci Roger de te connaitre et de nous aider à surmonter ce sacré virus.

*N.D.L.R: l\’auteur avait utilisé le mot \ »magnétiseur\ » qui ne correspond pas correctement à la pratique de Roger BATT

Soutien au Coronavirus Covid-19

Très cher Roger,
Ce matin, j’ai fait le « V » de la victoire : après 13 jours d’hospitalisation, on m’a enlevé ma « béquille », l’oxygène, et je peux respirer sans depuis environ 6 heures. C’est magnifique ! Il y a 15 jours, je n’en menais pas large. Lorsque tu m’as proposé ton aide il y a 5 jours, j’allais un tout petit peu mieux mais les tendances ne semblaient pas vouloir s’inverser.
Depuis tes interventions, il n’y a eu que du positif et ce matin, les bronches clean. Je te remercie de tout cœur, mais aussi la chaîne de solidarité qui s’est créée autour de toi. Il n’y a que cela de vrai, la prière même si, à certains moments, ma tête n’y était pas toujours.
Merci au Créateur qui t’a donné ce don dont tu nous fais, dans ta générosité, bénéficier. Ce n’est pas la première fois en ce qui me concerne, mais la plus importante. MERCI !!!
PS : j’avais un petit doute sur la « distance » qui nous séparait qui a complètement disparu
Marie-Christine B.

Mme Lucienne

Suite à trois opérations du genou

1ère opération:prothèse du genou droit octobre 2014.

2ème opération:changement de prothèse août 2015.

3ème opération:décollement des adhérences.

Le lendemain de cette dernière opération, je me suis rendue à
la salle de bain; et là, je fis une chute

Et d’horribles douleurs se firent ressentir.

Quarante huit heures plus tard on décida de me faire une radio pour
constater une fracture béante du tibia

Située juste en dessous de la prothèse.

C’est avec de très fortes douleurs, trois jours plus tard, sans me
plâtre la jambe, qu’on me laissa renter à

la maison avec seule consolation des antalgiques et de la morphine.

Je me déplaçais difficilement en béquilles ou en déambulateur. Mes
rares sorties se faisaient en fauteuil roulant.

Le 31 mai 2017, il a été contacté par ce même hôpital que la
fissure s’ est consolidée, ce qui était de loin pas le cas.

Donc depuis ma première opération du 30 octobre 2014, et cela pendant
deux ans et demi ,

j’ai tout le temps eu de fortes douleurs, cela sans répit, qui ne
s’atténuaient pas malgré tous les antalgiques

et la morphine, de telle façon à ne plus trouver le sommeil.

J’étais désespérée, me sentais abandonnée, on n’arrêtait pas
de me répéter

que mes douleurs n’ont plus lieu d’être, ou que ces douleurs sont
mystérieuses.

Moralement j’étais au plus bas, nerveusement à bout, pensant que je
ne remarcherais plus jamais

Normalement un jour.

Après ces deux ans et demi de douleurs, d’incompréhension et
d’abandon du corps médical,

J’ai eu la chance par le biais d’une voisine de faire la
connaissance d’un Mano-Thérapeute; M. Roger Batt.

Grâce à lui, j’ai repris espoir, j’ai tout de suite eu confiance
en lui.

Le 30 juin 2017, il m’a imposé les mains pour la première
fois. Dès la première séance,

j’ai tout de suite ressenti un tel soulagement.

Après 3 mois de séances hebdomadaires à domicile, le niveau de mes
douleurs qui était de 8/10 a baissé de moitié.